« L’une des missions fondamentales d’un expert du web est de s’assurer que son contenu textuel est en accord avec les critères d’optimisation en vigueur des moteurs de recherche. »

Comment fonctionne Google

Pour Google, lequel rassemble près de 90% du marché, cette optimisation est surtout une affaire de structure et de sémantique. De ces deux problématiques découlent deux tâches fondamentales lors de la production d’un écrit de qualité : la recherche d’informations, puis le modelage de ces informations en un écrit plaisant à lire.

Enrichir son contenu lexical

Priorité numéro 1 pour tout écrit destiné à être bien référencé sur Google. La sémantique, cet univers de synonymes et termes techniques propres à un domaine en particulier, est à la base du principe même de référencement. Il est donc important, en plus d’intégrer les mots-clés ciblés par le futur travail de netlinking, d’agrémenter sa production d’expressions et synonymes ayant une appartenance ou un lien avec le domaine d’activité de votre site internet.

Structurer

Les balises appelées h1, h2, h3 sont des désignations invisibles à l’utilisateur indiquant à Google l’importance d’une partie du contenu textuel. Ils servent donc, bien souvent, d’intertitres ou de phrases transitoires.

Il s’agit là encore d’un critère d’optimisation mis en avant par Google. Le moteur de recherche impose donc, en donnant de l’importance à ces balises, une structuration nette et précise du contenu textuel. Balancer un texte sans queue ni tête n’est donc pas une alternative très efficace. Le rôle de l’expert du web sera donc, encore une fois, de penser son texte et de le structurer avant même de l’écrire, selon l’information qu’il souhaite transmettre.

Néanmoins, le schéma classique demeure sensiblement le même malgré les différents domaines. La balise H1 sera ainsi dédiée au titre de la page, et par extension, à son sujet. Les balises H2 ou H3 serviront, elles, le rôle d’intertitres, ou de titres transitifs lors du passage d’une introduction au développement, ou du développement à la conclusion.